PHOZAGORA - Site web français sur l'éclairage public
Dimanche 30 Avril 2017 3:18 

Création de la société SAUNIER DUVAL FRISQUET

En 1907, les deux polytechniciens Charles Saunier et Maurice Duval créent la société « SAUNIER DUVAL et compagnie », spécialisée dans la fabrication d’appareils de chauffage et d'éclairage public au gaz. Charles Saunier meurt pendant la guerre. Ses héritiers et son associé décident de choisir un troisième partenaire : Henry Frisquet. La société prend le nom de « SAUNIER DUVAL FRISQUET ».

Lumières sur les emplacements prestigieux de la capitale

Au début des années 1920, suite à la reprise des « Établissements Laccarière » lesquels étaient en partenariat avec la ville de Paris, SAUNIER DUVAL FRISQUET fabrique des milliers de candélabres et réverbères dans toute la France. Des luminaires SAUNIER DUVAL FRISQUET sont installés sur de emplacements prestigieux de la ville de Paris dont le pont Alexandre III, la place de la Concorde, le Grand Palais et la Banque de France. SAUNIER DUVAL FRISQUET est également chargé de l’éclairage de plusieurs grandes manifestations et des nombreux salons organisés au Grand Palais : salons de l’Automobile et de l’Aviation, concours hippiques, salon des Arts ménagers, salon de l’Enfance, Exposition Internationale des Arts Décoratifs et Industriels Modernes de 1925...

La société fabrique en parallèle des chauffe-eau et chauffe-bain. Sa branche « eau chaude et chauffage », devient rapidement le secteur phare du fabricant. Elle fabrique aussi des feux routiers et autres appareils de signalisation.

En 1936, Maurice Frisquet, un des héritiers d'Henry Frisquet, crée une entreprise indépendante. Celui-ci quitte la société en 1949. La société devient alors « SAUNIER DUVAL ». Elle emménage en 1953 au 17 rue Guillaume Tell dans le 18ème arrondissement à Paris. Ses usines se trouvent à Vincennes et Montreuil.




Un acteur principal de l'éclairage public à Paris

Après la Seconde Guerre Mondiale, SAUNIER DUVAL commercialise le luminaire « ST ». Il est constitué d'une armature en fonte en forme de clochette, d'un réflecteur en verre et d'une fermeture en verre. Il est suspendu à une crosse ou un mât. Celui-ci est installé dans de nombreux quais de gares, dans certaines communes d'Ile-de-France ou encore à Saint-Brieuc et sa région. Dans les années 1950, de nombreux luminaires SAUNIER DUVAL sont installés dans des lieux prestigieux à Paris. En 1958, plusieurs centaines de luminaires « STLMC » sont installés pour éclairer l'Avenue des Champs-Élysées, la Place de la Concorde. Des luminaires « CE 4 » sont installés pour éclairer l'Avenue de la Grande-Armée. D'autres luminaires SAUNIER DUVAL sont installés au Trocadéro. Dans les années 1960, des luminaires « Vega » sont installés sur la partie nord du Boulevard Périphérique. En province, les luminaires SAUNIER DUVAL sont principalement installés dans les grandes villes, à l'instar d'Annecy où sont installés des centaines de luminaires « STLMC », de Marseille où sont installés des centaines de luminaires « Vega » sur les rocades.




Les luminaires SAUNIER DUVAL cédés à COMATELEC

Au début des années 1960, SAUNIER DUVAL met au point les luminaires « Carène » et « Orion ». Les premiers sont principalement installés dans les grandes villes, en Ile-de-France (dont des centaines dans la ville de Bezons), à Lille, à Strasbourg, à Rennes... Les second sont principalement installés en zones rurales, sur l'ensemble du pays mais restent très occasionnels. De nombreux luminaires SAUNIER DUVAL sont toutefois installés dans le « Pays d'Aix » (ville d'Aix-en-Provence et ses environs) et dans le département des Alpes-de-Haute-Provence.




En 1967, SAUNIER DUVAL met un terme à ses activités dans l'éclairage public. Les droits sur ses luminaires sont vendus à la société COMATELEC (filiale française du groupe SCHRÉDER). Quelques luminaires « Carène » et « Orion » sont jusqu'au milieu des années 1970 commercialisés par COMATELEC, notamment en Ile-de-France et dans le Pays d'Aix.

Quant à la branche « eau chaude / chauffage », SAINT-GOBAIN devient actionnaire majoritaire de celle-ci en 1979. SAUNIER DUVAL scinde ses activités et en deux sociétés distinctes :

  • Saunier Duval Eau Chaude Chauffage (SDECC), pour les appareils d’eau chaude sanitaire et de chauffage. En 1988, cette branche quitte Saint-Gobain et redevient autonome. Le siège de l’entreprise, alors situé à Montreuil, déménage à Fontenay-sous-Bois, dans les locaux actuels.
  • Les Entreprises Saunier Duval (ESD), pour les grands travaux électriques. Cette branche électricité est cédée par Saint-Gobain à la SGE (aujourd’hui Vinci) en 1985 et prend le nom de Saunier Duval Électricité (SDEL). Cette entreprise, qui existe toujours, s’occupe de la fabrication d'armoires électriques.

Optimisé pour:
Mozilla Firefox v1.0 ou +Internet Explorer 6 ou +