PHOZAGORA - Site web français sur l'éclairage public
Dimanche 30 Avril 2017 3:19 

Le « bec Auer »

L'histoire débute à la fin du 19ème siècle lorsque l'autrichien Carl Auer Freiherr von Welsbach met au point de nombreuses inventions liées à l'éclairage au gaz et à l'incandescence. Aux alentours de 1890, il invente notamment le « manchon à incandescence », gaine de tissus imprégnée d'oxydes qui, lorsqu'ils sont chauffés et portés à incandescence, brillent fortement et émettent de la lumière visible. Lorsqu'il est chauffé par une flamme de pétrole ou de gaz, le manchon à incandescence accroît l'éclat de la flamme. On parle alors de « bec Auer ». Carl Auer Freiherr von Welsbach revend le brevet à plusieurs pays, et en 1892 le nom « AUER » devient une marque Française, fabricant les « becs Auer ».




Ce nouveau produit se répand à travers l’Europe, et reste un mode très répandu d’éclairage urbain, jusqu’au milieu du 20ème siècle. On en trouve encore quelques exemplaires à Berlin en 2010 (dont certains à titre décoratif, en tant que luminaires de « musée en plein air »).




La société AUER

À partir de 1912, la société « AUER » ouvre un site industriel à Feuquières en Vimeu (80) avec une fonderie et une émaillerie, pour la réalisation des supports en fonte des luminaires d'éclairage public. La société élargit ensuite son champ d’action vers les appareils d'éclairage, de cuisine et de chauffage.

Après la Seconde guerre mondiale, AUER commercialise, jusqu'au milieu des années 1970, des luminaires d'éclairage public. La plupart de ces luminaires sont constitués d'un réflecteur ovoïde pour lampes Ballons Fluorescents, fixé à une cheminée qui contient l'appareillage pour la lampe à décharge. Certains luminaires sont également conçus pour être fixés de manière latérale. Par la suite, la société conçoit le luminaire « Unalux », qui se présente sous la forme d'un réflecteur en forme de poire sous lequel un bloc contenant l'appareillage peut être fixé. Il est aussi bien adapté aux lampes Ballons Fluorescents qu'aux lampes à sodium haute pressions.




Les activités de la société AUER sont restées très discrètes dans l'éclairage public en comparaison de celles des leaders du marché qu'étaient la SA HOLOPHANE et MAZDA ECLAIRAGE à cette époque. Leurs luminaires sont en conséquences très occasionnels voire extrêmement rares dans le pays. Le luminaire « Unalux », plus gros succès de la société, reste lui-même très rare dans le pays. Ces derniers ont toutefois été très utilisés dans certaines communes du Val-de-Marne (dont la commune de Bry-sur-Marne), à Châlons-en-Champagne, à Grenoble, à Salon-de-Provence ou encore à Juan-les-Pins. D'une manière générale, c'est en Ile-de-France et en région PACA que les luminaires AUER restent les plus fréquents.


Optimisé pour:
Mozilla Firefox v1.0 ou +Internet Explorer 6 ou +