PHILIPS HGS

PHILIPS HGS 201 / 400 avec vasque
PHILIPS HGS 201 / 400 ouvert
PHILIPS HGS 201 / 250 avec vasque
PHILIPS HGS 201 / 250 verre plat
PHILIPS HGS 201 / 250 ouvert
PHILIPS HGS 201 / 125 avec vasque
PHILIPS HGS 201 / 125 verre plat
PHILIPS HGS 201 / 125 ouvert
PHILIPS HGS 201 / 400 avec vasque
Paris (75)
PHILIPS HGS 201 / 400 ouvert
Aix-en-Provence (13)
PHILIPS HGS 201 / 250 avec vasque
Taverny (95)
PHILIPS HGS 201 / 250 verre plat
Sønderborg (DANMARK)
PHILIPS HGS 201 / 250 ouvert
Aix-en-Provence (13)
PHILIPS HGS 201 / 125 avec vasque
Maasbracht (NEDERLAND)
PHILIPS HGS 201 / 125 verre plat
Gråsten (DANMARK)
PHILIPS HGS 201 / 125 ouvert
Aix-en-Provence (13)
Nom de la lanterne
HGS
Fabricant
PHILIPS

La série HGS a été conçue par les bureaux d’études de PHILIPS à Eindhoven, et commercialisée à partir de 1974. Elle est conçue à partir de matériaux robustes, pour des utilisations dans des conditions climatiques particulièrement contraignantes. Il s’agit également un des premiers luminaires que PHILIPS propose pouvant être fixé aussi bien sur un mât horizontal que vertical. Cette série intègre au départ deux tailles de luminaires, un modèle pouvant être équipé de lampes jusqu’à 400 W et un modèle moins volumineux pouvant être équipé de lampes jusqu’à 250 W. Aux alentours de 1976, un troisième modèle plus petit pouvant être équipé de lampes jusqu’à 125 W intègre la série. La série est commercialisée jusqu’en 1985 environ. La série Marbella lui a succédé. Cette série se décline comme suit :

Un modèle désigné « HGS 201 faibles puissances » qui se décline comme suit :

- HGS 201 / 80 : pour lampes BF 80 W.
- HGS 201 / 125 : pour lampes BF 125 W.
- SGS 201 / 50 : pour lampes HPS 50 W.
- SGS 201 / 70 : pour lampes HPS 70 W.
- SGS 201 / 100 : pour lampes HPS 100 W.
- XGS 201 / 035 : pour lampes LPS 35 W.

Un modèle désigné « HGS 201 moyennes puissances » qui se décline comme suit :

- HGS 201 / 250 : pour lampes BF 250 W.
- SGS 201 / 150 : pour lampes HPS 150 W.
- SGS 201 / 250 : pour lampes HPS 250 W.
- SGS 201 / 205 : pour duo de lampes HPS 50 W.
- SGS 201 / 207 : pour duo de lampes HPS 70 W.

Un modèle désigné « HGS 201 fortes puissances » qui se décline comme suit :

- HGS 201 / 400 : pour lampes BF 400 W.
- SGS 201 / 400 : pour lampes HPS 400 W.

Le luminaire HGS 201 pour faible puissances est constitué d’un châssis en fonte d’aluminium. L’ensemble est recouvert par une carcasse en polyester renforcé de fibres de verre. Le bloc optique est fermé par une vasque en polycarbonate. Les luminaires HGS 201 pour moyennes et fortes puissances sont constitués d’un compartiment arrière en fonte d’aluminium, et d’une carcasse avant en polyester renforcé de fibres de verre. Le bloc optique est fermé par une vasque en méthacrylate. Dans les trois cas, le bloc optique intègre un réflecteur en forme de U qui entoure la lampe positionnée horizontalement. La vasque est fermée à l’aide de clips en acier inoxydable. La partie arrière du luminaire intègre l’appareillage. A noter qu’au sein de la série, sont apparues plusieurs variantes spécifiques :

- Le luminaire SGS 202 / 250. De même apparence extérieure que le luminaire SGS 201 / 250, il se différencie de ce dernier en étant muni d’un miroir STE. Il n’a été commercialisé que pendant une très brève période au milieu des années 1980.
- Les luminaires HGS 201 / 225 et SGS 201 / 215, respectivement pour duo de lampes BF 250 W et HPS 150 W. Ceux-ci sont de même dimension que les luminaires de fortes puissances mais avec une carcasse avant de 60 millimètres plus longue. Ces luminaires n’ont pas été commercialisés en France.
- Le luminaires SGS 202 / 215, pour duo de lampes HPS 150 W. Ceux-ci sont de même dimension que les luminaires de fortes puissances mais avec une carcasse avant de 60 millimètres plus longue, et équipé de deux miroirs STE en parallèle. Ces luminaires n’ont pas été commercialisés en France.

En France, cette série, fabriquée à Eindhoven, est une des premières qui n’était pas produite localement à avoir été commercialisée à grande échelle dans le pays. C’est de très loin dans la région Basse-Normandie que les luminaires HGS sont les plus fréquents. On les trouvait dans la plupart des grandes villes et villes de tailles moyenne du Calvados, de la Manche et de l’Orne. Ils restent également très fréquents le long des côtes du Havre jusqu’à Calais. Parmi les communes où les luminaires HGS sont très nombreux, en plus de celles de Basse-Normandie, figurent Calais, Béthune, Hénin-Beaumont, Amiens, Pont-Audemer, La Rochelle, Agen, Biarritz, Palavas-les-Flots, Aix-en-Provence ou encore Cannes. En Ile-de-France, les luminaires HGS ont eu un grand succès à Paris intra-muros. Ils étaient très nombreux dans les arrondissements extérieurs du quart nord-est. Plusieurs centaines de luminaires SGS 201 / 400 ont été installés sur le Boulevard Périphérique, notamment entre Porte de Bercy et Porte d’Italie, entre Porte de Brancion et Porte d’Auteuil. Dans le reste de l’Ile-de-France, on trouvait plusieurs centaines d’exemplaires de ces luminaires à Ozoir-la-Ferrière et Taverny, mais ils étaient plutôt rares dans la petite et grande couronne d’une manière générale.

Les luminaires HGS 201 et SGS 201 ont fait partie des premiers luminaires à se généraliser au niveau européen. En dehors de l’Espagne, ils ont été commercialisés et installés dans l’ensemble des pays européens du Bloc de l'Ouest. Ils étaient omniprésents aux Pays-Bas. Ils étaient très fréquents au Danemark. On pouvait les trouver régulièrement en Norvège, en Suède, Allemagne, en France, en Italie et au Portugal. Ils étaient plus occasionnels dans les autres pays. En Grèce, des versions spécifiques des modèles à forte puissance ont été installées, dont la carcasse était entièrement constituée de fonte d’aluminium. Ces luminaires ont même réussi à franchir le rideau de fer, quelques HGS 201 et SGS 201 ont ainsi été installés en RDA de même qu’en Pologne. Hors d’Europe, les luminaires HGS 201 et SGS 201 ont aussi été installés dans plusieurs pays d’Afrique. Au sein des pays anglophones, ils étaient très nombreux en Ouganda, au Nigéria et dans les pays d’Afrique australe tels que la Zambie et la Namibie. Ils étaient d’une manière générale fréquents dans les pays lusophones, c’est-à-dire en Angola, au Mozambique, en Guinée Bissau. Dans les pays francophones, on en trouvait quelques exemplaires à Bangui (Centrafrique). Ils étaient également présents en Afrique du nord, au Maroc, en Algérie, en Libye, en Egypte et en Ethiopie. Les luminaires HGS 201 et SGS ont également conquis plusieurs pays du Moyen-Orient, parmi lesquels le Liban, le Yémen, le Koweït et Bahreïn. En Asie, on peut en trouver à Singapour, en Malaisie, en Thaïlande, au Népal ou encore aux Philippines. En Australie, quelques exemplaires ont été installés à Brisbane. On en trouve aussi sur les iles Fidji. Enfin, dans les Caraïbes, certains exemplaires ont été installés à Barbade et Saint-Kitts-et-Nevis. Cette série a ainsi été installée dans plus de 40 pays, sur l’ensemble des continents, ce qui est remarquable pour un produit des années 1970.